Vous êtes ici Le villageHistoire et patrimoine
Les gets

LE VILLAGE

Histoire et patrimoine

L'histoire du col des Gets

Les Gets est un village de montagne s’étageant de 940 m du pont des Gets à 1 848 m au Mont-Chéry. Le chef-lieu est à 1 172 m ; l’altitude est, ici, un facteur déterminant pour le climat, la végétation et les modes de vie. Jusqu’au 10ème siècle, le territoire ne fut quasiment pas habité mais les gens de la vallée y venaient chercher du bois ce qui explique le toponyme «Gets» qu’on trouve dans les archives sous la forme gietos, giettorum ou giets qui signifient «passages, couloirs par lesquels on faisait glisser les arbres abattus». Ce nom de lieu est répandu dans notre région : Giez, Gy, Giettaz ou encore Gex ont la même étymologie. Avant les sports d’hiver et le tourisme, les pâturages, le bois et l’eau sont les principales ressources des habitants des Gets. Ils utilisent l’épicéa et le sapin pour construire leur maison : de la charpente à la cheminée, des cloisons aux tavaillons (tuile du toit) ; tout est en bois.
 

Des « des Gets » aux « Gêtois »

A cette époque les «des gets » sont des paysans qui élèvent les vaches, font leur fromage (tomme), tuent le cochon et fument la charcuterie dans la grande cheminée (la bourne), montent en alpage l’été, cultivent quelques céréales pour nourrir le cheval et faire le pain, des choux raves et des pommes de terre (en patois tartifle) pour accompagner les repas quotidiens. La vie est plutôt rude, ce qui n’exclut pas les moments de détente entre voisins ou en famille, dans ce village où tout le monde se connaît et où, d’ailleurs, on est tous plus ou moins en famille car on se marie, le plus souvent, entre jeunes du village. Ce qui explique que les noms de ces familles sont encore aujourd’hui les mêmes que ceux des documents les plus anciens.
Au 14ème siècle, les actes d’albergement portent les noms de Comtat, Bergoens, Coppelli, Dou Cret, Mugerii, Anthonioz, Baudi… l’adjectif «gétoise» est très récent ; autrefois, on parlait des «des Gets».*
 

La savoie devenue française

Dans la seconde moitié du 19ème siècle la vie commence à changer : le village, après avoir été terre des seigneurs de Faucigny du 11ème au 14ème et administré par les Bénédictins de Contamine sur Arve de la fin 11ème siècle au 17ème, est devenu ensuite terre des Comtes de Savoie en 1355 et enfin, en 1860, la Savoie est devenus française. En 1884,  on construit l’actuelle route qui longe l’Arpettaz en montant de Taninges, la route des Grandes Alpes qui va de Thonon-les- Bains à Nice. En 1895, on rase l’église paroissiale et on en reconstruit une, à peu près au même endroit. La même année, et pour la première fois aux Gets, on bâtit une école aux Perrières, pour les nombreux enfants qui habitent loin du chef lieu. Trois Hôtels sont aménagés ou construits à la fin de ce siècle ; on y accueillait des gens de passage mais aussi des familles, qui, en été, passaient un mois ou deux en villégiature. L’air sain des montagnes était à la mode…
En 1910, on construisit, au chef-lieu, un groupe scolaire, une mairie et des logements pour les instituteurs ; c’est le bâtiment de notre actuelle Maison des Gets.

Un village devenu station

il faudra attendre les années 30 pour voir apparaître des traces de skis sur les pentes enneigées de Carry. Le dimanche, les Genevois arrivaient en nombre. On se rassemblait vers l’hôtel le «Week-end» par groupe de 10 à 15 skieurs puis on grimpait avec les peaux de phoques jusqu’aux Chavannes, on cassait la croûte à la Croix Blanche ensuite on poursuivait jusqu’au Ranfoilly et on pouvait enfin skier jusqu’au vieux village !
Le premier téléski a été installé en 1936, c’est celui de la Boule de Gomme. Les poulies et les perches étaient en bois, les sièges : des sièges de vélos ! En 1947 est expérimenté un prototype de télésiège avec des «pioches» en guise de siège et un groupe électrogène aux Chavannes pour alimenter le «télé porté».
En 1946 est mis en route le téléski des Puthays vers la Turche et en 1952 celui du Mont-Chéry. La télécabine des Chavannes date de 1973, celle du Mont-Chéry de 1981. En 1988, le téléski des Chavannes est remplacé par un télésiège 4 places.
Dans l’hiver 1940, Désiré Blanc fonde la première école de skis. La route des Chavannes est ouverte en 1963 et une régie municipale des remontées mécaniques est fondée. Dans les années 70, Les Gets intègre l’association « Stations-Village Savoie », label mettant en valeur le développement harmonieux du village et l’association internationale des Portes du Soleils qui regroupe déjà 8 sations Française et 4 stations suisses.


patrimoine

L'Association coutumes, traditions et patrimoine

L’association « Coutumes-Traditions-Patrimoine » aux Gets s’intéresse de près à l’histoire locale. Elle est inscrite dans le paysage gétois depuis de nombreuses années puisque sa création remonte à 1978. Les objectifs de l’association sont de créer un fonds d’archives avec des photos anciennes, des documents, de vieilles vidéos…  qui pourront ensuite être diffusés sur la page facebook de l’association.

Page officielle de l'association "Coutumes - Traditions - Patrimoine aux Gets" : 
https://www.facebook.com/PatrimoineLesGets

"Cette page permet de suivre l’actualité de l’association, de rendre visibles nos objectifs et nos actions, et de diffuser régulièrement des photos d’époque. Les Gétois redécouvrent ainsi le passé de la commune et échangent sur les souvenirs que ces images leur rappellent."

Si vous possédez des documents d’archive sur le village, n’hésitez pas à les partager avec l’association.

 

Contact

Association Coutumes-Patrimoine-Traditions
Contact : Simon BERGOEND (Président)
Tél. : 06 76 44 58 74
info@patrimoine-lesgets.fr


Des Gets au Léman, une saga entre foi et loi

Des Gets au Léman, une saga entre foi et loi

28/08/2019 / Cadres de vie

L’histoire de la Savoie revisitée à l’aune d’une originale saga familiale

En savoir +